BLOGUUUE !! :p

Place pour m'exprimer ;)



Le voleur à la hache, épinglé!!

L'homme qui a cambriolé un dépanneur de Chicoutimi-Nord dimanche soir armé d'une hache fait maintenant face à une foule d'accusations relativement à son week-end qui s'est terminé de manière rocambolesque.

Jimmy Tremblay-Ouellet est notamment accusé d'avoir commis un vol qualifié au dépanneur L'Étoile du nord en menaçant le commis Alexandre Gosselin avec une hache.
Il a comparu lundi devant le juge Michel Boudreault pour faire face à onze chefs d'accusation concernant ce méfait qui s'est terminé dimanche alors que l'accusé et une femme de 32 ans ont été arrêtés à Chicoutimi près de Chocolats Lulu alors qu'ils tentaient de fuir à pied.

Sa conjointe et complice présumée dans cette affaire, Anne-Sophie Poitras, a aussi été arrêtée dimanche, mais elle n'a pas encore été accusée de quoi que ce soit. L'accusé s'est vu interdire le droit de communiquer avec elle pendant sa détention.



«Pas pour l'instant, mais selon l'information qu'on a, il va sans doute y avoir des accusations qui vont être déposées.»
À la pharmacie L'homme de 27 ans domicilié sur le boulevard Saguenay Ouest doit aussi répondre d'accusations pour avoir tenté de s'introduire dans la pharmacie Jean Coutu du boulevard Sainte-Geneviève dimanche soir.

Ce qui avait précédemment été pris pour des coups de feu dans les vitrines du commerce était en fait des coups de hache donnés par Tremblay-Ouellet qui avait l'intention d'y commettre un vol.

Lundi, aucune accusation n'avait encore été portée contre le jeune homme concernant un autre vol commis à la pointe d'une hache survenu dans cette même pharmacie, mais cette fois samedi soir.

Le voleur portait un bas de nylon sur la tête et était reparti avec une panoplie de médicaments.

Antécédents

Tremblay-Ouellet n'en est pas à ses premiers démêlés avec la justice, lui qui possède des antécédents judiciaires en matière de capacités affaiblies. Il aurait aussi volé la voiture avec laquelle il a embouti la devanture du dépanneur qu'il a cambriolé.

L'accusé doit revenir devant le tribunal jeudi pour son enquête caution, mais la Couronne a déjà fait savoir qu'elle s'opposerait à sa remise en liberté.

«On va lire la preuve et se préparer pour jeudi pour l'enquête caution. Je vais voir quelles sortes de garanties j'aurai besoin, mais c'est sûr que ce ne sera pas automatique», a mentionnée l'avocat de la défense, Me Charles Cantin.

Source : JDQ

Nombre de commentaire(s) : 0
Posté le 26 Jun 2016